Home
ESPAÑOL
 
       
Les destinataires
Les bénéficiaires directs:
a)Elèves des écoles primaires, où se donnent les cours théoriques.

b)Enfants et jeunes de Puerto Deseado qui bénéficient gratuitement des cours pratiques (kayak)

c) Jeunes instructeurs qui se forment tant sur un plan physique, qu’intellectuel et spirituel au cours de leur travail de volontariat.

d) Enfants et professeurs de divers écoles de la province de Santa Cruz et de la Patagonie, lorsqu’ils reçoivent une initiation aux cours lors de leur visite à Puerto Deseado.

e) Enfants et jeunes qui sont originaires d’autres  localités de la Patagonie argentine ou chilienne,  qui reçoivent une initiation aux cours du projet. Mais cette fois elle est assurée par des jeunes instructeurs qui voyagent avec tous les outils nécessaires ayant pour but celui la même de donner un cours initiatique ; ou bien ils profitent de grandes traversées.

f) Jeunes « leader » volontaires, qui avec le temps et des formations ont pu mettre sur pied de petites entreprises au service du tourisme local, transformant ainsi leur volontariat en une source de travail au service de la communauté. Par ailleurs, d’autres travaillent dans des embarcations touristiques ou comme guides touristique. Enfin d’autres jeunes se sont orientés vers des études de sciences naturelles


Bénéficiaires indirects:
a) La communauté de Puerto Deseado, qui voit ses citoyens développer un fort lien d’appartenance au milieu et participer activement aux activités d’intérêt public.

b) La communauté de Puerto Deseado et la région de Patagonie,  lorsqu’elle reçoit des rapports objectifs sur l’environnement (sur la faune et la flore) de la part des participants aux cours dans leurs divers travaux sur le terrain,  comprenant des mises en garde lorsqu’il y a contamination du milieu.

c) Maisons d’Etudes et Institutions officielles et privées, argentines ou étrangères, qui reçoivent des rapports sur l’environnement dans des zones difficiles d’accès, établis par les participants au cours de leurs longues traversées. .

d) Professeurs des différentes écoles de la ville qui bénéficient gratuitement des cours théoriques durant la période scolaire, en particulier les professeurs originaires d’autres régions qui ont ainsi l’opportunité d’apprendre et connaitre leur nouvel environnement, conjointement avec leurs élèves.

e) Le tourisme en Patagonie, dont les beautés des paysages, les richesses culturelles et la grande diversité animale sont diffusent dans les conférences ou dans divers moyens de communication. Un exemple : à travers des articles journalistiques, écrits à l’occasion des différentes expéditions.

f) Puerto Deseado qui s’enrichit grâce à la formation de jeunes responsables qui représentent un modèle pour la société.

g) La société dans un sens général, qui se trouve favorisé grâce à un travail de prévention sociale qui inclut des enfants en situation de risque, et qui inculque divers valeurs comme par exemple la tolérance, le respect pour autrui et la non-discrimination.

h) La communauté, dans le sens où elle bénéficie de campagne de nettoyage de lieux publics, et cela grâce à un enseignement d’une forte culture solidaire et de participation des citoyens.

i) D’autres institutions, qui reçoivent l’influence de valeurs qui inspirent l’initiative, à travers le réseau d’ongs qui prend forme naturellement autour du travail de l’année en cours.

j) La communauté, en ayant la possibilité de participer au processus d’enseignement et d’éducation à traves des structures intermédiaires, générant ainsi une intégration enrichissante, exemple de la participation citoyenne
 

Cette histoire a commencé il y a 26 ans, en 1983.
Marcos Oliva Day et sa femme Maria Laura Gaona sont partis du constat, inspiré de divers événements, que l’on pouvait se battre pour protéger son patrimoine culturel ou naturel parce qu’il était considéré comme sien. C’est ainsi qu’ils prirent l’initiative d’actions à travers le projet «Conociendo Nuestra Casa » littéralement « en connaissant notre maison ») en vue de faire grandir ce sentiment d’appartenance et d’attachement chez des enfants et des adolescents pour le lieu qui les a vu naitre.

« On ne peut aimer ni protéger ce que nous ne connaissons pas. »

Depuis lors, « Conociendo Nuestra Casa » travaille diffusant ses actions. Et on peut dire qu’à ce jour, plus de 4000 enfants ont pu en bénéficier.

Son principal objectif est de développer et transmettre des valeurs dans la vie quotidienne grâce aux connaissances apportées sur l’environnement, à la structure sociale ainsi qu’à la mise en pratique du volontariat, considérant la nature comme maitresse.

La fondation a reçu la reconnaissance du gouvernement, de centres éducatifs ainsi que des organismes de la société civil.

Puerto Deseado est une petite ville côtière située au sud de la Patagonie Argentine. A 200 km de la ville la plus proche, elle a été jusque dans les années 80 dépendante de l’élevage ovin, avec une population stable d’un peu plus de 3500 habitants. En 20 ans, avec l’installation des industries de pêche, elle a vu sa population quadrupler.

L’immigration a entrainé dans son sillon un sentiment de déracinement, de nouveaux problèmes sociaux tels que l’insertion communautaire.
Au fil des années, la fondation «conociendo nuestra casa » (a contribué à faire naître un nouveau regard sur la magnifique Ria Deseado et le très riche environnement marin qui l’entoure tout en prônant l’intégration social avec sa devise « respect et tendresse ».

Que faisons-nous ?
Ce projet est actif depuis 1983 jusqu’à nos jours à Puerto Deseado, dans la province de Santa Cruz. L’idée est née de l’initiative d’un groupe de membres du club nautique « Cap Oneto », actuellement réunis au sein de la fondation Conociendo Nuestra Casa.

Ils ont commencé par donner des cours théoriques dans 2 classes de l’école Provincial n°5 « Cap.Oneto », ainsi que des cours pratiques portant sur des activités nautiques à la ria. Plus tard ce seront toutes les classes de « cuarto grado » (équivalent en France à notre CE1) des 5 écoles primaires que compte la ville, qui bénéficieront des cours théoriques.

Cette entreprise concerne les enfants et les jeunes sans distinction social, pour lesquels est mis à disposition un endroit où ils peuvent s’épanouir tant d’un point de vue personnel que social depuis un aspect culturel et sportif.

Actuellement, les cours théoriques sont dispensés à toutes les classes de CE1 des 5 écoles, ce qui représente une population infantile d’environ 300 élèves depuis le mois d’aout jusqu’à la fin de l’année scolaire. Quant aux cours pratiques portant sur les thèmes du programme, dispensés chaque semaine, ils sont à la charge de jeunes instructeurs, eux même supervisés en amont tout au long de l’année par des professeurs spécialisés et habilités.

Les aspects pratiques impliquent environ 150 jeunes de 5 à 16 ans. Unis sous la devise « respect et tendresse » ils prennent part aux entrainements qui ont lieu sur la base nautique « cap oneto » ainsi que sur la Ria. Cela englobe des cours de Kayak et de voiles, et des sorties en bateau à moteur, le matériel étant emprunté au club.

Les cours commencent en septembre et ce jusqu’à ce que le temps le permette, c'est-à-dire en général jusqu’au mois d’avril de l’année suivante. Durant la période scolaire, les cours ont lieu les week end, et durant les vacances scolaires 6 jours par semaine.

Les instructeurs et les collaborateurs majeurs sont boursiers de l’Institution, récompensant ainsi leurs bonnes actions.

D’anciens voisins, des géologues et biologistes du site, mais aussi des écologistes, anthropologues, et archéologues qui viennent souvent visiter la zone, participent aux conférences théoriques et aux activités pratiques. Ces professionnels donnent des conférences spécifiques ou servent de guide dans des travaux sur le terrain spécialement conçus pour l’occasion, venant ainsi compléter les notions théoriques évoquées en classe.

Du point de vue des aspects théoriques, ce projet éducatif comprend :
• Des connaissances d’histoire, de géographie, et de la faune et la flore régionale,
• mais aussi une éthique et une éducation civique,
• un enseignement sur l’environnement,
• Des connaissances sur la législation en ce qui concerne la protection
du patrimoine naturel et les recours légaux pour défendre la nature qui nous entoure.

Le coté pratique quant à lui comprend :
• Des sorties sur le terrain,
• des identifications d’accidents géographiques,
• des observations de la faune, • des visites éducatives,
• des travaux en lien avec d’autres ONGs,
• nettoyage des lieux publics,
• des campements,
• des cours introductifs au projet « Conociendo Nuestra Casa » dispensés dans d’autres localités,
ou aux différentes délégations qui viennent visiter la ville,
• des traversées en Kayak dans différents lieux de la Patagonie argentine et chilienne qui représentent de véritables opportunités de diffuser le projet. « Les navigateurs du projet » ont pu sillonner les eaux du fleuve Santa Cruz, du canal de Beagle, du fleuve La vueltas, de toute la cote de la province de Santa Cruz, du détroit de Magellan, du détroit de Le Maire, de L’île de los Estados, du fleuve Deseado. Ils ont traversé du sud au nord le lac Buenos Aires-Gral, et ont fait des expéditions sur les lacs Belgranos, Viedma, San Martin, Posadas, Pueyrredon –Cochrane. Ils ont descendu le fleuve Baker jusqu’au Pacifique arrivant jusqu’à Puerto Edén, refuge des derniers Kaweshkar o Alacalufes. Enfin ils ont traversé le cap Horn et navigué à la voile aux îles malouines et en Antardide.

Durant ces traversées, mis à part le fait d’accumuler l’expérience marine, ils ont élaboré des rapports sur la faune observée, sur l’état de conservation de l’environnement et des sites archéologiques rencontrés. De cette façon il a été possible de collaborer avec diverses universités argentines et étrangères, avec des musées et différentes organisations scientifiques destinées à l’étude et la préservation de la nature. Les rapports, tout comme les photographies et les vidéos des expéditions alimentent les cours par la suite, contribuent à diffuser la beauté des paysages et les activités touristiques de Puerto Deseado, de Santa Cruz, et plus largement de la Patagonie.

 
     
         

Contact